« Produire et consommer sobrement,
agir dès la conception, une économie participative »

Une consommation sobre en ressources

80% des produits manufacturés sont jetés dans les six premiers mois de leur vie. Nos ressources sont relativement rares  et les limites liées à l’utilisation de certaines d’entre elles sont déjà dépassées (biodiversité, cycles de l’azote et du phosphore).

Qu’il s’agisse de l’eau, de minerais ou d’autres ressources, notamment énergétiques, nous appelons à plus de sobriété dans notre façon de produire et de consommer, à une valorisation optimale des ressources et au développement d’une économie « permaculturelle » où l’humain, l’écologie et l’économie sont réconciliés..

rhand-mccoy-344219-unsplash

Une économie circulaire

Passer d’une économie linéaire à une économie circulaire ancrée localement, résiliente et socialement responsable est nécessaire pour enclencher un changement à grande échelle.

La mise en décharge et l’incinération des déchets devront bientôt appartenir au passé. Pour y arriver, le cadre réglementaire et fiscal doit évoluer pour encourager les entreprises à recourir au maximum à la réutilisation et au surcyclage (upcycling), le recyclage étant l’option de repli. Nous encourageons à consolider le secteur du réemploi et à développer une politique d’écologie industrielle régionale. 

… dès la conception des produits

Afin de permettre une économie régénérative, la durée de vie des produits doit être allongée et leurs composants  sans risque pour l’homme et la nature.

C’est ainsi que nos produits doivent devenir réparables, démontables, modulaires et non toxiques, et ce, dès leur conception. Pour ce faire, nous soutenons la mise en place de normes de produits répondant à ce cahier des charges, mais aussi le développement de filières complètes d’économie circulaire.

Déchets - Types de composteurs
sale and eco food concept - row of jars with nuts and seeds at grocery store

L’émergence de nouveaux business models qui incluent le citoyen

Le développement d’une économie circulaire n’est pas juste affaire d’optimisation des flux et de process, il offre aussi l’opportunité de repenser nos modes de production et de consommation en vue de créer de la valeur partagée par tout un écosystème.
Ce nouveau paradigme, implique un changement sociétal qui nécessite davantage de participation citoyenne, de s’appuyer sur des acteurs moins centralisés (coopératives, réseaux associatifs…) mais aussi d’innover en matière de communication et de sensibilisation. Nous encourageons l’utilisation partagée et en réseau des biens et services, et les initiatives citoyennes qui aident chacun au quotidien en ce sens.

pour aller plus loin

Quelques textes fondamentaux (positions, dossiers, avis...) pour ressources

Les dernières analyses sur la thématique des ressources

Agathe Defourny

Consigne : le feu passe au vert

Le débat wallon sur la consigne sur les emballages de boissons est dans les cartons depuis de nombreuses années, et refait surface à intervalles réguliers.